Décryptez un tube d’aquarelle ! #1

99

Savoir choisir ses couleurs a des conséquences importantes concernant le rendu du tableau ou tout au moins l’éclat des couleurs et la pérennité de celles-ci au fil des ans.

Comment ne pas y perdre son latin ? En effet, plusieurs fabricants peuvent attribuer le même nom à une couleur bien qu’elle soit produite avec des pigments différents. A l’inverse, des couleurs obtenues avec le même pigment reçoivent parfois des noms différents de plusieurs fabricants, comme l’atteste le tableau ci-dessous réalisé par Diane Forest :

Nom commercial de la couleur.

Nom des fabricants et leurs recettes.

 

Holbein

Winsor & Newton

Da Vinci

Alizarin Permanent Non disponible PR83:1 ou PR206 PV19
Auréoline PY42 et PY3 PY40 PY40 et PY3
Gamboge PY153 et PY154 NY24 ou PY153 PY42 et PY3
Jaune Indien PY83 et PY95 PY153 et PO2 PO62 et PY97
Vert Hooker’s PY83 et PG36 PO49 et PG36 PG7 et PY42
Vert de Vessie PG36, PG8 et PY17 PO49 et PG36 PG7 et PY42

L’article suivant « Comment lire l’étiquette d’une couleur Winsor & Newton »issu du site du fabricant, va nous permettre d’y voir plus clair :

Un tube de couleur affiche bien plus de renseignements que la simple dénomination de la couleur. En effet, Winsor & Newton souhaite renseigner au mieux les artistes avec les informations dont ils ont besoin.

Nom de la gamme : identifie la plage de couleur.

Nom de la couleur : identifie la teinte. Un nom peut être identique dans différentes gammes, comme le Bleu de céruléum qui existe dans les couleurs aquarelles et dans les couleurs à l’huile.

Numéro de série : indique le prix approximatif de la couleur (principalement déterminé par le coût du pigment). Les séries vont de 1 à 5, de la moins chère à la plus chère.

Échantillon : montre la couleur telle qu’elle apparaîtra, ce qui évite d’ouvrir le tube.

Quantité : indique la quantité de peinture contenue dans le tube.

Degré de permanence : dans son système de classification, Winsor & Newton mesure la permanence non seulement la solidité à la lumière, mais aussi la tenue du film et la stabilité chimique de la peinture. La permanence s’exprime selon les valeurs suivantes :

AA – Extrêmement permanent

A – Permanent

B – Modérément durable

Concentration en pigment : chaque pigment est identifié par le nom générique qu’il porte dans l’index des couleurs. Par exemple, le Bleu de cobalt correspond au Pigment Bleu 28, abrégé en PB28. Il y a autant d’abréviations que de pigments associés dans une seule couleur.

Opacité : la transparence ou l’opacité d’une couleur sont indiquées par des symboles. Les couleurs transparentes sont identifiées par □, tandis que les couleurs semi- transparentes sont identifiées par (carré transparent barré). Les couleurs relativement semi-opaques sont identifiées par (carré moitié plein et moitié vide) et les couleurs opaques sont identifiées par ■.

Solidité à la lumière : cette information est exprimée en valeur ASTM pour le pigment concerné. L’ASTM (American Society for Testing and Materials) est un organisme de normalisation de la performance des fournitures pour artistes, notamment la solidité à la lumière des couleurs. Il a mis au point un système de classification dans lequel la valeur I indique la solidité à la lumière la plus élevée, même si les valeurs I et II caractérisent des couleurs considérées comme permanentes pour l’usage artistique.

D’autres chroniques #2 etc.. vont suivre sur le sujet.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s